Nemaska rapporte des résultats de forage sur son dépôt Nisk-1 (Nickel-Cuivre-EGP) et fait une mise à jour de ses activités d'exploration

03 août 2010

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwire - 3 août 2010) - Exploration Nemaska Inc. («Nemaska» ou la «Compagnie») (TSX CROISSANCE:NMX) a le plaisir de faire une mise à jour sur les travaux d'exploration actuellement en cours sur ses propriétés. Celles-ci couvrent plus de 60,000 hectares sur la Formation polymétallique du Lac des montagnes, contenant des intrusions ultramafiques, dans la région de Némiscau, Baie James, Québec , lesquelles contiennent entre autres le dépôt Nisk-1 (Ni-Cu-EGP), et l'indice Valiquette (Ni-Cu).

M. Guy Bourassa, président et chef de la direction a commenté : « En raison du développement rapide de notre projet de lithium (Whabouchi), les activités d'exploration sur le reste de nos propriétés sont demeurées dans l'ombre, malgré le fait qu'elles constituent un élément important de la valeur de la Société. Notre position de terrain sur la Formation du Lac des Montagnes est inégalée et de ce fait nous sommes en mesure d'explorer de nombreux indices intéressants cet été. Actuellement, près de 20 personnes travaillent sur le terrain et de nombreux échantillons sont envoyés régulièrement à l'analyse. À ce jour, notre travail d'exploration a produit d'excellents résultats et nous prévoyons continuer à développer ces actifs. »

Travaux d'exploration été 2010.

Depuis le début juin 2010, Nemaska a entrepris d'importants travaux de prospection, cartographie, échantillonnage et décapage sur un grand nombre d'indices et d'anomalies identifiés grâce aux levés héliportés réalisés en 2008 et 2009 sur ses propriétés. De plus, 2 forages ont été réalisés sur le dépôt Nisk-1. Près de 20 personnes participent à ces travaux, lesquels se poursuivront vraisemblablement jusqu'à la fin septembre 2010 et seront suivis par des forages d'exploration sur les cibles les plus prometteuses avancées au cours de l'été. Outre les travaux de reconnaissance généraux, certains secteurs font l'objet de travaux plus détaillés.

Dépôt Nisk-1 (Propriété Lac Levac): 2 forages, totalisant 1194 m, ont été complétés en vue de démontrer la continuité en profondeur, dans l'axe interprété de plongée, de la zone minéralisée connue et sur laquelle ont été identifiées des ressources 43-101 mesurées et indiquées de 2 Mt titrant 1.06% Ni, 0.55% Cu, 0.07% Co et 1.03 g/t Pd. Le forage TF-71-10 a rapporté une intersection de 6.5 m à 1.17% Ni, 1.94% Cu, 0.05% Co et 1.84 g/t Pd à une profondeur verticale de 350 mètres. Un levé électromagnétique de type Pulse EM, effectué dans ce trou, indique que cette intersection se trouve sur la bordure d'une zone conductrice qui indique la continuité possible de la minéralisation dans une zone non forée. Le forage TF 70-10 n'a pas atteint la cible visée dû à une déviation excessive. Cependant, le levé Pulse EM dans ce trou démontre un conducteur de type «off hole» indiquant une zone minéralisée à proximité du trou. La suite des travaux sur ce dépôt est actuellement à l'étude.

Indice Duval. Cet indice de sulfures disséminés à semi massifs a été identifié grâce à nos travaux de reconnaissance. Cet indice fait actuellement l'objet de travaux intensifs de prospection et d'échantillonnage, qui seront suivis par des travaux de géophysiques, décapages et rainurages au cours du mois d'août. Des résultats d'échantillonnage sont attendus régulièrement à compter du mois d'août 2010.

Secteur du Lac Bourrier. Ce secteur, situé à l'extrême nord-est de la propriété Lac Arques, recèle une importante anomalie électromagnétique s'étendant sur près de 7 km ainsi qu'une importante anomalie magnétique de près de 9km. Ces anomalies ont été identifiées suite à un levé héliporté réalisé par Nemaska en 2009. Actuellement, une équipe de 6 personnes travaille à identifier et expliquer les différents conducteurs et anomalies magnétiques rapportés par le levé. Plusieurs indices minéralisés en sulfures (pyrite, pyrrhotite, chalcopyrite) ainsi que de la magnétite ont été découverts le long des anomalies géophysiques. Des résultats d'échantillonnage sont attendus régulièrement à compter du mois d'août 2010.

En ce qui concerne le projet Whabouchi, les travaux de métallurgie visant la production de carbonate de lithium à partir de concentré de spodumène se poursuivent au Laboratoire de SGS- Lakefield, Canada. Les résultats devraient être disponibles cet automne.

Les sections techniques de ce communiqué ont été préparées par Yvan Bussières, personne qualifiée au sens du Règlement NI 43-101.

Une carte détaillée des propriétés de Nemaska peut être consultée sur le site web et sur laquelle on retrouve la localisation des divers indices à l'intérieur des propriétés.

À propos de Nemaska

Exploration Nemaska Inc. est une société d'exploration minière œuvrant essentiellement sur le territoire de la Baie James au Québec. Ses principaux actifs sont les propriétés Whabouchi (dépôt de lithium/béryllium) (environ 2 240 hectares), Lac Levac (dépôt Nisk-1 et extensions) (environ 7 212 hectares), Lac Arques (Secteur Lac Bourrier et Complexe Rupert)(environ 35 270 hectares) et Lac des Montagnes (Indices Lac Valiquette et Duval)(environ 16 695 hectares), toutes détenues à 100 %. Toutes ces propriétés sont contigües et couvrent près de 70 km de la formation du Lac des Montagnes, reconnue comme une ceinture de roches vertes volcanogènes polymétalliques. Ces propriétés sont accessibles en tout temps soit par la route du Nord à partir de Chibougamau (280 km), ou par la Route de la Baie James à partir de Matagami (380 km). Elles sont situées à proximité du village de Nemaska et de l'aéroport de Némiscau.

Les énoncés ci-joints qui ne sont pas des données historiques, constituent des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs concernent des événements futurs et ainsi comportent des facteurs de risques et d'incertitudes, lesquels sont décrits sous la rubrique « Facteurs de risques » des divers documents de divulgation périodiques émis par la Société conformément à la réglementation canadienne en valeurs mobilières. Les résultats obtenus et l'échéancier de réalisation pourraient différés de ceux projetés. La Compagnie ne s'engage pas à mettre à jour ses énoncés prospectifs.